Grab your Stick !

Le formidable blog jeux vidéo d'Aurionis

30 mars 2011

Test de Harm's Way (XBLA)


Je vous parlais la semaine dernière de Doritos Crash Course, vainqueur d'un concours qui l'a vu opposé, en finale, à un certain Harm's Way. Bonne nouvelle : lui aussi est disponible gratuitement sur XBLA ! Pourquoi se priver d'un petit test, hein ? Pourquoi ?

S'il fallait décrire Harm's Way en quelques mots, cela donnerait à peu près ça : la rencontre entre un jeu de course survolté dans le désert et un first person shooter. Harm's Way tente donc un mélange pour le moins original, reste à voir si cela fonctionne.

L'écran-titre donne le ton : le désert, une carcasse de voiture, quelques notes de rock... Ici, on ne fait pas dans la dentelle. Il sera donc possible de participer à des courses endiablées au volant de son véhicule, qu'il s'agisse d'un buggy, d'un van ou encore d'un camion, chacun possédant ses propres caractéristiques : accélération, poids, vitesse... Du classique. Une fois lancé dans la course, on se rend compte que le plus dur ne sera pas d'arriver premier, mais bel et bien d'arriver intact !

En effet, des tourelles situées sur les montagnes environnantes n'auront de cesse de nous canarder, faisant petit à petit baisser notre jauge de vie, jusqu'à l'explosion de notre infortuné véhicule. Il faudra donc se frayer un chemin entre les balles, missiles et mines ennemis, tout en récupérant divers items sur notre chemin : un bouclier temporaire, un peu de nitro qui s'ajoutera à notre barre de turbo, un peu de santé pour le véhicule, mais aussi un item d'upgrade de la tourelle alliée, et un item de downgrade des tourelles adverses. Sachant qu'en mode solo, ces deux items n'ont pas d'utilité, pourquoi les avoir laissés ? Je me le demande encore.

On gagne également du boost en réalisant des drifts (des dérapages), qui sortent parfois bien malgré nous, certains véhicules dérapant très facilement. Il faudra donc apprendre à jouer avec le décor, car le moindre choc peut nous faire partir en vrille, et nous faire perdre de précieuses secondes ! Une autre particularité de Harm's Way est que le terrain peut être modifié par les tirs des tourelles. Elles pourront ainsi déclencher des éboulements condamnant un pan entier de la piste. Et le plus fort est que ces modifications peuvent intervenir à n'importe quel tour, obligeant le pilote à rester sur ses gardes dans les zones à risque !

A ce gameplay basé sur la conduite s'ajoute un autre mode de jeu, où l'on prend les commandes d'une tourelle. Notre but est alors de réaliser le meilleur score en tirant sur les véhicules. On pourra passer d'une tourelle à l'autre facilement, et on gagnera une arme supplémentaire à chaque upgrade ramassé sur la piste. Comme dit plus haut, on peut donc bénéficier d'une mitrailleuse, de missiles et de mines. Chaque downgrade nous fait, bien évidemment, perdre la dernière capacité acquise.

Les modes de jeu qui s'offrent à nous permettent tous types d'affrontements. En solo, on pourra participer à une course simple ou à un grand prix, en incarnant soit un pilote soit une tourelle. Un mode qui montre vite ses limites, pour la simple raison que le jeu ne propose que trois circuits ! Certes, ceux-ci sont bien pensés et promettent des courses enragées, mais on s'en lasse assez vite.
Il faudra donc se rabattre sur le multi pour profiter pleinement des possibilités du jeu, que ce soit en local (jusqu'à 4) ou en réseau (jusqu'à 8 joueurs). Chacun choisira alors son rôle -pilote ou tourelle-, et devra jouer en binôme pour s'assurer la victoire. Tandis que le pilote ramassera des items sur la piste tout en se frayant un chemin jusqu'à la première place, la tourelle se fera un malin plaisir d'éliminer tous les concurrents pour laisser la voie libre à son poulain.

Le classement de chaque équipe se fait selon un système de points, dépendant du classement du pilote à l'arrivée, et du score réalisé par la tourelle. Si le faible nombre de pistes est une nouvelle fois déplorable, ce mode de jeu permet de savourer à sa juste valeur un jeu qui se révèle particulièrement fun à jouer.
L'ambiance sonore n'y est pas étrangère, en effet qu'il s'agisse des impacts de balles, des éboulements, des dérapages sur la piste, on est pleinement immergé dans la course. De plus, une voix off nous avertit lorsqu'un véhicule est sur le point d'exploser, et rythme les temps forts de la course.

Graphiquement, Harm's Way est une réussite. Si le jeu ne regorge pas de détails, il se montre suffisamment beau et coloré. On regrette tout de même une certaine redondance dans les décors désertiques des trois tracés du jeu. De plus, la map résumant l'état de la course est assez peu lisible, nous obligeant à détourner les yeux de -trop- longues secondes de la coursé pour vérifier notre position.

En bref, Harm's Way est un jeu à ne pas manquer. Si le mode solo ne nous retiendra pas longtemps, c'est en multi que l'on profitera réellement de son potentiel. A la fois nerveux mais demandant une bonne tactique en équipe, le jeu se présente comme un digne descendant de Rock N' Roll Racing, un jeu de courses survitaminé qui avait fait le bonheur des consoles 16 bits. Et puis, il est gratuit, que demander de mieux ?


Ma note : 16/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire