Grab your Stick !

Le formidable blog jeux vidéo d'Aurionis

24 novembre 2011

[Expo] Les jeux-vidéo s'invitent au Grand Palais !

Game Story, l'exposition tactile du virtuel


Voilà ! C'est fait, ça y est, pour l'une des premières fois depuis sa naissance, le jeu-vidéo se trouve consacré au rang d’œuvre d'art, ou accède en tout cas, pour ceux qui seraient réfractaires à cette idée, au statut de culture à part entière, avec son histoire propre, son contexte spécifique, et ses grandes figures novatrices.

L'idée est en effet audacieuse : cette exposition, au sujet pour le moins moderne, se visite au cœur du Grand Palais et relève le défi de donner au néophyte un aperçu de l'histoire du jeu-vidéo, le tout au moyen de grands panneaux commentés, d'objets de collection, mais surtout de quatre-vingt jeux différents jouables sur place et librement (dans la limite des places disponibles, préférez les soirs de semaine après 19h pour éviter l'attente), qui constituent son attrait majeur.


Ce chemin ludique a pour objectif de faire prendre conscience au visiteur de l'évolution et de la progressive diversification de l'univers vidéo-ludique en le faisant naviguer d'une console à l'autre, à travers les styles, les époques, et les références culturelles extérieures qui ont influencé son développement.
De Tennis for two à l'avènement du pixel-art, des jeux de plate-forme et d'aventure, puis du développement du survival-horror et de ses sources littéraires et cinématographiques (Lovecraft, La nuit des morts-vivants...), aux jeux plus « casuals », à la haute-définition et aux écrans tactiles, en passant par un encadré sur le rétro-gaming, on obtient en peu de temps un bel aperçu de la richesse offerte par les jeux-vidéo. Cela ravira sans nul doute les plus fervents fanatiques, avec la redécouverte d'opus légendaires désormais durs à se procurer (notamment des bornes d'arcades originelles de Pong et de Space Invaders), mais plaira également aux non-initiés qui trouveront là une bonne occasion de se faire une culture et de découvrir un domaine totalement étranger grâce à une immersion directe et facile d'accès.

Un bémol cependant : le grand nombre de jeux rassemblés ne permet pas de profiter pleinement de tous leurs paramètres et le son de la plupart des postes est coupé (sauf pour les jeux de rythme, tout de même), ce qui peut frustrer certains amateurs de bandes-sons mythiques et provoquer quelques mauvaises surprises du point de vue du gameplay : « Pourquoi est-ce que j'ai pris une hache dans la tête sans rien voir venir ? D'habitude, lorsque Leon se fait repérer dans Resident Evil 4, les villageois se mettent à crier dès qu'ils le voient ! »



Informations complémentaires : http://www.rmn.fr/infos-pratiques-game-story-une

Un cycle de conférences est également organisé pour les plus passionnés : http://www.rmn.fr/atelier-et-conferences-game-story

@Cactuceratops

Aucun commentaire:

Publier un commentaire