Grab your Stick !

Le formidable blog jeux vidéo d'Aurionis

5 octobre 2014

Premières impressions sur... Resident Evil Revelations 2



J'ai terminé Resident Evil Revelations il y a peu de temps, et en suis ressorti assez mitigé. D'un côté, le storytelling, à la manière d'une série, et l'aspect « huis-clos » du jeu installaient une ambiance assez réussie, tandis que le gameplay se montrait vraiment pataud et redondant. L'annonce de la suite de RE Revelations il y a quelques semaines a tout de même éveillé ma curiosité. Capcom a vraiment moyen de faire du jeu une excellente expérience, pour peu que certains défauts soient corrigés ! J'ai eu l'occasion de mettre les mains sur une démo du jeu au salon Animasia, la même démo que celle présentée au dernier TGS. Qu'en ressort-il ? Réponse !


Cette courte démo nous met aux commandes de Claire Redfield, figure bien connue, et de la jeune Miora, visiblement coincées dans un bâtiment à l'abandon. Ma principale crainte concernait les déplacement des personnages, bien trop rigides dans le premier volet. Hourra, l'aspect « 36 tonnes » est globalement effacé ! Les contrôles sont un poil plus fluides, et il est possible de sprinter, un vrai soulagement. À part ça, le gameplay reste très classique, et ne s'éloigne en aucun cas des standards de la série.

On contrôle donc deux personnages, tout comme dans le premier volet, mais quelques nouveautés sont au programme. Alors que Claire endosse le rôle de la combattante (couteau, pistolet, fusil à pompe...), la frêle Miora dispose d'une lampe torche, utile pour explorer les alentours et mettre en évidence des items cachés (une alternative bienvenue au fastidieux système de scan du précédent opus), et pourra ramasser des objets, comme un pied de biche permettant d'ouvrir une porte bloquée. L'idée d'aptitudes complémentaires est intéressante, de même que la possibilité de passer d'un personnage à l'autre en solo, même si l'ensemble est un peu lourd. Du coup, on sent que le jeu vaudra surtout le détour en coop, et que le solo sera entaché de contraintes de ce genre...

Un gros reproche que je faisais au premier Revelations était l'extrême redondance de ses ennemis, doublée d'un design assez bas de gamme. Ici, même s'il est difficile de parler de variété, nos assaillants sont déjà plus « humains », on se bat contre des infectés charismatiques, et non plus contre des monstres difformes. Les combats s'annoncent d'ailleurs un peu plus tendus que précédemment, puisque l'utilisation d'herbes vertes, pour regagner de la santé, n'est plus instantanée : il faut maintenir la touche pendant quelques secondes, ce qui provoquera à n'en pas douter des poussées d'adrénaline en pleine mêlée ! La possibilité de customiser nos armes semble être au rendez-vous, mais reposera sans doute sur un système de boutique absent de l'épisode précédent. En effet, il est possible de dénicher, au détour d'un tiroir, des rubis et autres pierres précieuses de toute beauté rapportant des crédits. Alors oui, ça casse bien l'immersion, mais le retour d'une vraie boutique peut apporter un vrai plus.


Finalement, cette courte démo (10mn à tout casser) laisse entrevoir de bonnes choses. Capcom s'est appliqué à gommer les défauts de Resident Evil Revelations pour délivrer un gameplay plus agréable, dans une ambiance toujours maîtrisée. On ne parlera clairement pas de révolution, plutôt de consolidation, mais je ne doute pas que le jeu saura séduire malgré tout. L'aspect graphique, en revanche, déçoit un peu pour de la PS4. Malgré des animations mieux fichues, l'ensemble n'est pas si impressionnant, et on ne ressent pas le gap de génération entre les deux jeux.
La sortie du jeu est prévue début 2015, et il devrait se déguster comme une bonne série, puisqu'un épisode sortira chaque semaine, appuyant par là-même la mise en scène entrevue dans le premier Revelations, narré comme une succession d'épisodes. Affaire à suivre...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire